http://www.quetier.com
Georges et Annick QUETIER
Le Sémaphore, N°21
50230 AGON-COUTAINVILLE
Tel: 09 52 00 89 80                               Retour à la page d'  
 ( site mis à jour le 4 Janvier 2017 )

Face-cachee
Accueil Remonter Quetier Face-cachee Coq-deplume

 





LA FACE CACHE DE LA BIBLE

Vous pouvez commander sur le lien suivant : 

http://livre.fnac.com/a1815211/Georges-Quetier-La-face-cachee-de-la-Bible

Tarif: 18,53 € + frais de port gratuits

 

ou consulter les éditions Bénévent à l'adresse suivante :

http://www.editions-benevent.com/livre.php3?isbn=2-84871-977-X

Préambule

                       Au hasard d’un voyage dans un pays de culture protestante, dans une chambre d’hôtel, une nuit, alors que le sommeil ne venait pas, j’ai ouvert une Bible qui, se trouvait sur ma table de nuit et mise à la disposition du client comme c’est la coutume là bas, et ai commencé à la parcourir.  

                       Je suis tombé sur un passage de l’Ancien Testament, dont la violence et la barbarie ne cadraient pas, mais pas du tout, avec l’idée que depuis bien longtemps, je m’étais fait de cet ouvrage.  

                                 -livre aux charmantes légendes telles celles de Jonas avalé par une baleine et recraché, vivant et intact, trois jours plus tard ou encore celle de la mer Rouge, qui s’ouvre pour laisser passer le peuple hébreu ou de Daniel jeté dans la fosse aux lions, qui vont le respecter…  

                                  -livre saint, parce que d’inspiration divine, du moins le dit-on, base des religions judéo-chrétiennes et, ainsi qu’on le prétend souvent, de la civilisation moderne qui en est issue.  

                       Cette surprise, cette découverte fortuite, me paraissant inattendue et étrange, j’ai cherché à en savoir davantage.  

                       Mais au fait c’est quoi la Bible de l’Ancien Testament ?

                       J’ai questionné mon entourage, et constaté que mon ignorance était largement partagée[1].

                       Il m’a fallu alors consulter les spécialistes.

                       Ceux-ci enseignent que l’Ancien Testament, est une compilation de nombreux textes d’origines et de factures diverses (légendes, mythes, rites sacerdotaux, lois, généalogies, résumés historiques, prières, cantiques, proverbes, récits et discours de prophètes etc.…), dont la composition a pu commencer huit siècles avant notre ère, s’amplifier au retour de Mésopotamie du peuple hébreu, trois siècles plus tard, pour se terminer un siècle et demi environ avant Jésus-Christ. Presque tous ces textes obéissent à une même inspiration sacerdotale : attribuer à la pratique ou à l’abandon du culte monothéiste du dieu d’Israël (Elohim ou Jahvéh ou l’Eternel), toutes les prospérités et tous les malheurs du peuple Juif.  

                       Ces spécialistes rappellent qu’aucun autre livre n’a suscité autant d’intérêt historique, littéraire, linguistique et religieux, ni n’a été l’objet d’autant de commentaires, d’interprétations, d’analyses et de critiques.  

                       Ma prétention serait donc démesurée si je pensais pouvoir ajouter une pierre à un édifice de travaux si considérable et si sérieux.

                       Pourtant, après avoir entrepris de poursuivre mon exploration de la Bible, mon étonnement à fait place à une conviction :

                       « L’Histoire Sainte » que, jeune catéchumène, on m’enseignait était manifestement expurgée des horreurs qui parsèment la Bible.

                       Celle dont les films hollywoodiens se sont si souvent inspirés a été, elle aussi, aseptisée afin de rester éthiquement correcte.

                       D’autre part, les déclarations que l’on peut entendre ici ou là, sur la Bible et son enseignement, et le simple fait que les serments dont elle sert de support et de garantie soient régulièrement prononcés au plus haut niveau, ne nous démontrent-ils pas, tous les jours, que l’idée que l’on se fait de la Bible n’est en rien conforme à la réalité que ma lecture m’a fait découvrir.

                       Déjà, il y a longtemps, en 1229, le concile de Toulouse, assemblé par le légat du pape, défendait dans son quatorzième canon «aux Laïcs d’avoir les livres de l’Ancien ou du Nouveau Testament, si ce n’est un Psautier ou un bréviaire, ou les heures de la Vierge, et ne leur permettait pas même de les avoir traduits en langue vulgaire ».

                        Comment dès maintenant ne pas commencer à douter qu’une partie de la Bible nous est sciemment  dissimulée ?  

                       Le but de cet ouvrage est donc d’inviter le lecteur à découvrir avec moi cette face cachée par un simple parcours au sein du livre lui-même.

                       Il suffira à montrer que la Bible, quelle que soit par ailleurs sa valeur sur les plans de l’ethnologie et de la littérature, n’est pas du tout ce que l’on croit qu’elle est.

                        Nous considérerons, dans un premier temps la Bible telle qu’elle, sans nous intéresser à son historicité, ou à son inspiration divine.

                       Cette attitude, qui met de côté les délicats et complexes problèmes de la véracité des faits et de la foi, nous permettra de nous consacrer en toute sérénité et sans a priori à la lecture et à la compréhension.

                       Les personnages de la Bible ont-ils existé ? Les événements qu’elle décrit se sont-ils produits ? Les uns comme les autres ne sont-ils que le fruit de l’imagination de compositeurs talentueux, ou celui de l’inspiration divine ?  

                       Voilà des questions que je décide de ne pas traiter au cours de notre exploration.

                        C’est avec ces réserves que je présente plusieurs cartes ainsi qu’un tableau chronologique qui vont nous permettre de pénétrer plus facilement dans le texte biblique.                    

horizontal rule

[1] Au cours de cette enquête succincte, ma sœur aînée m’a appris que notre père, lui avait interdit de lire la Bible, « livre non correct pour une jeune fille de seize ans ». Elle était pourtant, à l’époque, un élément actif de son réseau de résistance.  

Famille QUETIER  - "Le Sémaphore" -  50230 AGON - COUTAINVILLE 
               Tel Georges:  09 52 00 89 80     Marie: 06 08 24 64 43
Contacts: Georges sur...... lesemaphore50@free.fr              et Marie sur .. coupdenvoi@free.fr                et Marion sur ... legallais@quetier.com
Dernière mise à jour :
 mardi 03 janvier 2017